AccueilAsie3 habitudes des asiatiques pour être mince

3 habitudes des asiatiques pour être mince

- Se former -

Les statistiques montrent que les Asiatiques sont les personnes les plus minces de la planète. Le taux d’obésité chez les Japonaises est de 3,4%, alors qu’il est de 41,5% chez les Américaines. En Europe, la situation est légèrement meilleure, mais en moyenne, un peu moins d’un quart de la population féminine est touché par l’obésité. Mais comment les femmes asiatiques parviennent-elles à être minces ?

Évidemment, la génétique y est pour beaucoup, mais ne nous leurrons pas : ils ont aussi de bonnes habitudes. Nous en avons sélectionné trois pour vous inspirer.

Boire du thé permet d’être mince

Le Matcha (thé vert en poudre) est obtenu à partir de feuilles de thé de la meilleure qualité, qui sont séchées et broyées en une poudre fine. Cette poudre est mélangée à de l’eau chaude.

Ce thé vert est non seulement délicieux, mais il présente également de nombreux avantages pour la santé. C’est l’un des thés les plus sains au monde et il est riche en antioxydants qui aident à combattre les radicaux libres et à ralentir le processus de vieillissement. Boire ce thé aide également à perdre du poids et réduit le risque de maladies cardiaques et de cancer.

- Annonce sponsorisée -

être minces

Une alimentation variée et équilibrée

Consommation d’aliments fermentés

Les Asiatiques consomment souvent des aliments fermentés tels que le kéfir, le kombucha, ou encore le kimchi. Les aliments fermentés sont produits par un processus de fermentation de l’acide lactique. Au cours de ce processus, des bactéries naturelles se nourrissent des sucres et des amidons contenus dans les aliments pour produire de l’acide lactique. La fermentation préserve les nutriments naturels de l’aliment et crée des enzymes bénéfiques, des vitamines B, des acides gras oméga-3 et diverses souches de probiotiques.

La fermentation facilite la digestion et favorise la perte de poids. Il aide également à expulser les toxines et les métaux lourds des tissus cellulaires.

 Consommation de poissons et de fruits de mer

Les Japonais, les Coréens, les chinois et d’autres peuples asiatiques ne consomment que très peu de viande rouge, qui rappelons-le, est associée à de nombreux problèmes de santé tels que l’obésité, l’hypercholestérolémie et les maladies inflammatoires. Ils privilégient la consommation de poissons et de fruits de mer en tout genre.

En effet, le riz accompagné de divers types de fruits de mer est le repas le plus courant en Asie. Le poisson est riche en protéines, en plusieurs nutriments essentiels et en acides gras oméga-3, qui sont bons pour le cerveau, le cœur et les organes.

Les acides gras oméga-3 aident à réduire la graisse corporelle, en particulier la graisse du ventre. En outre, les fruits de mer réduisent les inflammations et sont bénéfiques pour le système nerveux.

Conseil pour faire des Sushis faciles Maison (2)

- Partenaire -

 

 

 

 

Lire aussi: Les problèmes de santé courants qui affligent les américains…

3- La marche, l’activité physique de prédilection des femmes asiatiques

Dans les pays asiatiques, les hommes et les femmes marchent beaucoup et c’est ce qui leur permet de rester minces. La marche n’aide pas seulement à perdre du poids, mais elle améliore aussi la santé cardiovasculaire, booste l’énergie, améliore l’humeur et aide à soulager le stress.

Outre la marche, le vélo, qui est une autre bonne forme d’exercice, est également très populaire au Japon et dans d’autres pays d’Asie.

 

 

- Publicite -

Newsletter

Restez toujours connectés avec le meilleur de l'information en recevant gratuitement notre newsletter
0FansJ'aime

Articles récents