AccueilEuropeEn France, la contraception gratuite pour les femmes jusqu'à 25 ans dès...

En France, la contraception gratuite pour les femmes jusqu’à 25 ans dès 2022

- Se former -

La contraception est une pratique qui fait encore l’objet d’un débat dans de nombreux pays qui se caractérisent par une domination de sociétés conservatrices. En France, ce cap a été franchi depuis fort longtemps. Aujourd’hui, le gouvernement a même fait un grand pas dans ce sens. En effet, le ministre de la santé, Olivier Véran a annoncé, le 09 septembre 2021 qu’à partir de 2022, les femmes âgées de moins de 25 ans auront droit à une contraception gratuite. Cela signifie que pour cette tranche d’âge, la contraception sera entièrement prise en charge à partir du 1er janvier 2022.

Contraception gratuite à partir du 1er janvier !

En France, la contraception était gratuite pour les adolescentes âgées entre 15 et 18 ans. Une décision qui est entrée en vigueur depuis 2013. Cette mesure a connu une extension en 2020 où elle s’est vue élargie aux mineurs de moins de 15 ans. A partir du 1er janvier, elle sera encore élargie aux jeunes femmes de moins de 25 ans.

Ainsi, l’assurance maladie va prendre en charge les frais liés à la contraception à 100% sans aucune avance de frais. Cela comprend non seulement le coût de la contraception mais aussi les différents actes qui y sont liés. Parmi ces actes, on cite, une consultation annuelle chez une sage-femme ou un médecin ainsi que les examens biologiques qui peuvent être demandés.

Cette extension est principalement motivée par un grand recul de l’usage de la contraception. Ceci est lié en particulier à des raisons financières. Ainsi, grâce à cette décision, une large tranche d’âge est ciblée, à savoir, toutes les femmes âgées de moins de 25 ans.

- Annonce sponsorisée -

Lire aussi: Israël, berceau des innovations médicales

Contraception gratuite : 3 millions de jeunes femmes concernées

Selon le site du gouvernement, ce sont pas moins de 3 millions de femmes qui seront concernées par cette nouvelle mesure. Son coût annuel est de 21 millions d’euros. Un budget assez important mais qui va permettre à de nombreuses femmes dont la situation financière ne permet pas d’adopter les meilleurs moyens de contraception et surtout les plus efficaces.

Les jeunes filles mineures peuvent accéder gratuitement aux moyens de contraceptions, ce qui inclut la pilule hormonale de première et de deuxième génération, les implants contraceptifs hormonaux, la contraception d’urgence hormonale ainsi que les stérilets. Par ailleurs, elles ont également accès aux consultations chez la sage-femme ou le médecin. Elles pourront aussi effectuer des examens gratuits qui sont en lien avec la contraception.

Selon le site du gouvernement, le fait d’étendre la gratuité de la contraception, va permettre de prévenir les éventuelles répercussions des IVG sur la santé de la femme. En effet, de nombreuses femmes y ont recours et cela peut s’avérer dangereux dans certains cas. Par ailleurs, grâce aux consultations, elles pourront également prendre connaissance des meilleurs moyens de contraception en fonction de leur situation.

Cette nouvelle mesure semble avoir un écho favorable étant donné que ce sont des millions de femmes qui pourront en bénéficier.

 

- Publicite -

Newsletter

Restez toujours connectés avec le meilleur de l'information en recevant gratuitement notre newsletter
0FansJ'aime

Articles récents