AccueilAsieLa maladie de Kawazaki, une maladie rare asiatique

La maladie de Kawazaki, une maladie rare asiatique

- Se former -

La maladie de Kawasaki est une affection qui provoque une inflammation (enflure et rougeur) des vaisseaux sanguins dans tout le corps. Il se produit en trois phases, et une fièvre durable est généralement le premier signe. Cette maladie rare touche, hélas le plus souvent, des enfants de moins de 5 ans.

Mais lorsque les symptômes sont détectés tôt et traités rapidement, les patients peuvent espérer voir une nette amélioration en seulement quelques jours. En revanche, traitée tardivement, l’affection peut entrainer de graves complications tels que des anévrismes ou arythmies.

Quels sont les signes et symptômes de la maladie de Kawasaki?

maladie rareIl y a des symptômes et des signes révélateurs qui apparaissent par phases.

- Annonce sponsorisée -

La première, qui peut durer jusqu’à 2 semaines, implique généralement une forte fièvre qui dure au moins 5 jours.

 

Voici d’autres symptômes à ne pas négliger :

  • yeux rouges « injectés de sang »
  • éruption cutanée rose sur le dos, le ventre, les bras, les jambes et la région génitale
  • lèvres rouges, sèches, fissurées
  • une langue « fraise » (revêtement blanc avec des bosses rouges sur la langue)
  • un mal de gorge
  • paumes des mains enflées et de la plante des pieds de couleur rouge-violet
  • enflure des ganglions lymphatiques dans le cou

La seconde phase commence habituellement 2 semaines après le début de la fièvre. Les symptômes peuvent inclure:

  • la peau des mains et des pieds pelée;
  • douleurs articulaires
  • diarrhée
  • vomissements
  • douleur au ventre

Les médecins peuvent traiter les symptômes de la maladie de Kawasaki lorsqu’elle est détectée tôt. La plupart des enfants se sentiront mieux dans les quelques jours suivant le début du traitement.

À ce jour, les médecins ne savent pas ce qui cause la maladie de Kawasaki. Les seules certitudes seraient qu’elle n’est pas contagieuse et qu’elle est plus fréquente chez les enfants d’origine japonaise et coréenne. Elle peut toutefois affecter n’importe quel enfant.

Si la maladie de Kawasaki est envisagée par un diagnostic médical, des tests seront demandés pour vérifier le cœur, comme un échocardiogramme. Le sang et l’urine seront analysés pour éliminer d’autres maladies, comme la scarlatine, la rougeole, la fièvre tachetée des Rocheuses ou la polyarthrite rhumatoïde juvénile

- Partenaire -

Comment la maladie rare de Kawasaki est-elle traitée ?

Les médecins traitent habituellement la maladie par une dose intraveineuse d’immunoglobuline ; ces anticorps aident à combattre les infections.

Les patients prennent de l’aspirine jusqu’à ce que les analyses sanguines montrent que l’inflammation s’est améliorée.

Il est très important pour les enfants qui prennent de l’aspirine à forte dose d’obtenir le vaccin annuel contre la grippe pour aider à prévenir cette maladie virale. C’est parce qu’il y a un petit risque d’une maladie rare appelée syndrome de Reye chez les enfants qui prennent de l’aspirine pendant une affection virale.

La plupart des enfants atteints de la maladie de Kawasaki commencent à aller beaucoup mieux après une seule injection d’immunoglobulines, bien que parfois plus de doses soient nécessaires.

Lire aussi: GINKGO BILOBA, LA PLANTE MIRACLE

Que dois-je savoir d’autre ?

La plupart des enfants atteints de la maladie de Kawasaki se rétablissent complètement, dès lors lorsqu’ils sont diagnostiqués et traités rapidement.

Certains, surtout ceux qui développent des problèmes cardiaques de la maladie de Kawasaki, pourraient avoir besoin de plus de tests et devront voir un cardiologue pour s’assurer un suivi sur un plus long terme.

- Publicite -

Newsletter

Restez toujours connectés avec le meilleur de l'information en recevant gratuitement notre newsletter
0FansJ'aime

Articles récents