AccueilAfriqueLa peste porcine est-elle de retour ?

La peste porcine est-elle de retour ?

- Se former -

La peste porcine africaine (PPA) est l’une des maladies les plus menaçantes pour le secteur porcin dans le monde. La prévention, le contrôle et l’éradication sont un véritable défi. L’absence de vaccin ou d’un remède efficace et malgré la contagiosité relativement faible de ce pathogène, rend la tâche complexe aux autorités sanitaires. Mortelle chez les porcs et les sangliers, cette maladie animale transfrontalière virale pourrait perturber considérablement le commerce mondial et menacer la sécurité alimentaire.

Cette maladie débute avec une fièvre et des anomalies digestives. Par la suite ce sont les problèmes respiratoires ainsi qu’un comportement différent qui devront alerter les propriétaires.
Malheureusement, la mort est systématique à ce jour et parvient entre 5 à 15 jours après les premiers symptômes.

Quels sont les pays actuellement touchés par cette pandémie ?

La maladie est présente dans les Pays Baltes (Estonie, Lituanie, Lettonie), en Pologne, en Ukraine, en Russie, en Moldavie, en Roumanie, en Italie (Sardaigne), en Bulgarie et en Belgique. Afin d’enrayer le risque de propagation, il est rappelé à tous, l’importance d’effectuer une surveillance accrue pour signaler au plus vite toute suspicion.

- Annonce sponsorisée -

Prévenir la propagation par tous les moyens

Quatre étapes cruciales peuvent être distinguées en matière de prévention et de contrôle, qui sont toutes importantes pour limiter autant que possible les dommages résultant d’un foyer de peste porcine africaine.

L’introduction ne peut être évitée qu’en faisant attention aux animaux infectés et aux produits provenant de l’étranger. Les mesures importantes à cet égard sont les suivantes :

1/ Aucune importation d’animaux vivants, de viande et de produits de viande en provenance des régions où la peste porcine africaine sévit. Doivent être également pris en compte, les produits à base de viande qui sont importés des régions touchées par des individus : par exemple par des transporteurs routiers, des travailleurs étrangers qui font la navette, des chasseurs qui chassent à l’étranger et des touristes.

2/ Interdiction de nourrir les porcs et les sangliers et d’être vigilants lorsqu’ils sont exposés « par accident » à des produits alimentaires possiblement infectés (un sandwich au salami jeté à l’extérieur ou dans un zoo, ou un sanglier sauvage ayant accès aux déchets de cuisine par des poubelles ou autres déchets). Les éleveurs de porcs doivent également être à l’affût des visiteurs qui apportent de la nourriture dans leur exploitation.

3/ Nettoyage et désinfection des transports de bétail revenant de l’étranger.

4/ Nettoyage et désinfection des matériaux utilisés pour la chasse à l’intérieur ou à proximité des zones infectées.

- Partenaire -

Lire aussi: LES REMÈDES NATURELS AFRICAINS FACE AU COVID-19

Limiter la propagation de la peste porcine

L’introduction du virus passera hélas toujours inaperçue. Il y aura probablement quelques semaines entre le moment de l’introduction et le premier diagnostic. Au cours de cette phase, le virus pourra se propager sans contrôle à d’autres fermes. Des mesures seront nécessaires pour limiter cela autant que possible en toutes circonstances. Limiter le nombre de contacts entre les exploitations porcines ; cela s’applique principalement aux contacts entre animaux, mais aussi aux contacts indirects, tels que les contacts interpersonnels et les contacts par le fumier, les camions et d’autres matériaux.

La mise ne place d’une traçabilité le plus tôt possible

Pour contrôler à la source une maladie infectieuse comme la peste porcine africaine, il est essentiel de retracer rapidement une nouvelle éclosion. Les éleveurs de porcs portent une grande responsabilité. Ils voient leurs porcs tous les jours et seront les premiers à observer les symptômes soupçonnés. À cet égard, il est essentiel que les bonnes mesures de suivi soient prises rapidement pour confirmer la maladie en laboratoire ou pour l’écarter.

 

- Publicite -

Newsletter

Restez toujours connectés avec le meilleur de l'information en recevant gratuitement notre newsletter
0FansJ'aime

Articles récents