Le ministre du Tourisme, a déclaré que le nombre de patients qui se rendaient à la mer Morte «est plus petit qu’il ne devrait l’être, en raison de la concurrence avec les sociétés pharmaceutiques qui offrent des incitations pour les produits pharmaceutiques. Mais les gens passent à côté d’un traitement qui pourrait être un miracle. »

Le ministère plaide pour que les assureurs maladie couvrent les traitements et organise des campagnes importantes auprès des consommateurs dans les principaux pays cibles que sont l’Allemagne, l’Autriche, la France, le Royaume-Uni et la Russie.